GRANDE FOIRE DE SONJE AYITI POUR CLÔTURER SON PROGRAMME KORE MANMAN POU KLERE TIMOUN

Le vendredi 19 août 2022, Sonje Ayiti a organisé une grande foire d’exposition, en son local à Limonade, en face du Campus Henry Christophe. Cette foire avait pour objectif de mettre en exergue les travaux des mères célibataires participants au programme KORE MANMAN POU KLERE TIMOUN.

500 mères célibataires participent à ce programme ; où elles reçoivent des formations en fabrication de produits de transformations, tels que : savon liquide, détergent, sauce de tomate et multiples autres. C’est aussi un espace qui renforce l’inclusion financière en développant des mutuelles entre les participantes afin que ces dernières puissent avoir accès à un certain crédit pour lancer et/ou développer leur entreprise ou commerce.

Ce programme se réalise en parallèle au programme KLERE TIMOUN qui assiste des enfants dans leur épanouissement éducatifs à travers les arts, l’artisanat, la littérature, le théâtre ou encore la peinture. Ce processus leur permet d’acquérir, de ce fait, plus d’outils pratiques pour apprendre, mais surtout pour aiguiser leur sens de la débrouillardise. Ce programme est mis en œuvre avec des jeunes universitaires et l’association ENTRE LES PAGES, qui accompagne ces enfants et ces mères sur la route de la liberté financière.

La nécessité de ce programme s’est fait sentir à travers les enfants que la structure supporte, qui en dépit de leurs efforts se retrouvaient piéger dans l’engrenage de la misère parentale, familial. Réalité, qui très souvent, les empêche d’être réguliers en cours, en dépit de leur bonne volonté, car ils doivent supporter la famille à la maison et en toute circonstance. Il est dit : « Il n’y a pas de Thora sans pain » ; une façon spéciale de dire qu’il n’y a pas d’éducation, formation valable sans un minimum de bien-être. Il fut donc nécessaire d’octroyer à ces familles, à ces femmes, ces mères célibataires, un moyen sûr de devenir indépendantes financièrement et d’avoir pour la première de leurs vies pour la plupart, les moyens de subvenir aux besoins de leurs familles, de leurs enfants.

Elles étaient 107 mères-célibataires sélectionnées parmi l’ensemble des membres du programme. Les retenues sont celles qui avaient développés les meilleures entreprises et commerces aux yeux des évaluateurs du programme. Certaines d’entre elles, connaissent déjà un certain succès et ont vu leurs vies changer au fur et à mesure. C’est le cas d’Emmanuella Célestin, originaire de la Grande Rivière du Nord, béneficiaire du programme Kore Manman pou Klere Timoun,qui déclare:
‘’ Mwen se manman yon timoun, mwen pou kont mwen e mwen pa tap travay ; depi mwen rantre nan pwogram sa, mwen aprann fè pwodui detèjan. Jodia mwen ap vann ant 25 a 30 bokit chak mwa, mwen gen mwayen regle tout afèm pou kont mwen, mwen santi m kontan e fyè’’.

Cette foire vient clôturer l’ensemble des activités du programme et présenter ces nouvelles entrepreneures à la communauté. Ce projet a reçu le soutien de l’USAID, de MEDA, CEDEL HAÏTI et ENTRE LES PAGES comme partenaire de mise en œuvre. Les projets de la sorte sont des vecteurs de développement communautaire surtout dans les zones les plus reculées du pays ; en attendant une nouvelle cohorte, on peut féliciter Sonje Ayiti et ses responsables pour leur dévotion et leur engouement pour changer le narratif haïtien.

Alendy ALMONOR

sakapfetokap #okap #sonjeayiti #caphaitien #ayiti #haiti #womanempowerment #culture

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s