7ÈME ÉDITION ET 7ÈME SUCCÈS POUR PouBèl AYITI

Du 3 au 5 juin 2022, La ville du Cap-Haïtien, a accueilli la septième édition de PouBèl Ayiti. Une initiative autour de la problématique de l’environnement, de la gestion des déchets et du recyclage utile.

Trois journées d’activités : cocktail, causeries, marche, ateliers, sessions de nettoyage ont porté l’étendard de cette nouvelle édition de PouBèl Ayiti. C’est un évènement qui revient à deux jeunes femmes de la communauté : Angeline (Angie) BELL et Kathie-Flore FILS-AIMÉ ETIENNE, toutes deux natives du Cap-Haitien.

Marche de sensibilisation dans les rues du Cap

C’est une soirée de cocktail et de discussions qui lance la première journée de l’évènement. En effet si Manito Nation est retenue pour animer la soirée et mettre une ambiance comme lui seul sait le faire, il n’en reste pas moins que cette partie culturelle a été précédé d’une série de panels de discussions sur l’environnement. Multiples cadres de la ville étaient pour : ‘’ KOKTEL AK KONVESASYON’’ au Cap Deli, le vendredi 3 juin 2022 ; thème de cette soirée particulière.

Atelier de recyclage

Cette première activité a mis en exergue l’agenda de la septième édition de PouBèl Ayiti pour le grand public. A la programmation, une marche de sensibilisation en partance de la place d’Armes du Cap, avec pas moins de 300 élèves devant prendre part à l’atelier qui s’ensuit sur le recyclage à Cap Plaza.

Comme annoncée des centaines de jeunes élèves ont investi les rues du Cap-Haitien, pour se rendre au Cap-Plaza, pancartes en main avec des messages de protection pour l’environnement. L’atelier s’est déroulé sur plusieurs heures avec les élèves, sur le recyclage avec la création de multiples œuvres les déchets comme matières premières.

Pour clôturer en beauté ces trois jours d’activités, et pour célébrer du même coup la journée mondiale de l’environnement, une journée de nettoyage du Boulevard du Cap-Haitien, a la rue 90 ; avec plusieurs dizaines de personnes à y prendre part. La situation du Cap est alarmante en matière de gestion de déchets de toutes sortes. Si le projet PRO_PUBLIC SAM est un mystère pour beaucoup, les initiatives locales vont bon train d’Okyjems à Okap Pwòp en passant par 300 diasporas. Nous espérons que tous pourront arriver à une entente générale pour un mouvement commun avec l’intérêt général comme priorité.

Kathie-Flore Fils-Aimé Etienne et Angeline Bell

sakapfetokap

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s