Le Cap ouvre ses bras pour la 16e édition du PAP Jazz.

Du 20 au 22 janvier 2023, le Cap-Haitien reçoit en ses seins, pour la première fois, le Festival International de Jazz de Port-au-Prince : PAP JAZZ. La 16e édition du festival après une année 2022 tumultueuse est un souffle de renouveau et de continuité pour les travaux incessants pour changer le narratif Haïtien. 

Il est vrai que cette édition est particulièrement spéciale, car elle se tient dans la cité christophienne haut lieu de l’héritage et du patrimoine haïtien, car nous sommes en 2023 dans l’année de la célébration du Patrimoine National Haïtien ; elle célèbre aussi, un fils illustre du Cap : Toussaint LOUVERTURE. Symbole de liberté, précurseur de la libération noire, de l’indépendance haïtienne ; c’est le 220e anniversaire de son trépas au Fort de Joux, et aussi de la 280e de sa naissance sur l’Habitation Breda à Haut-du-Cap. 

La ville hospitalière ouvre grand ses portes, ses bras et son cœur pour accueillir chaleureusement la 16e édition de PAP Jazz. Il est vrai que le festival s’est heurté au prime abord au chauvinisme capois, quant à la dénomination de ce dernier. La sempiternelle question pourquoi pas CAP Jazz ? Car ce n’est plus simplement le festival de jazz de Port-au-Prince, vu que ce dernier tient place au Cap-Haitien cette année. La réponse est simple, avant tout, il existe un autre festival de Jazz avec le nom Cap Jazz, que Tchoupi a réalisée, mais ensuite il y a le fait que PAP JAzz est une marque déposée, et ne peut tout simplement pas changer de nom parce qu’il se tient dans une autre ville du pays. 

Nonobstant, cette friction touchant à la fierté farouche de nos chers capois, l’événement s’annonce grandiose en dépit des trois jours d’activité qui est plutôt différente des 8 jours de Port-au-Prince ; le festival est perçu positivement pour toute la communauté. Il est vrai que cela replace le Cap, comme une nouvelle destination culturelle, événementiel important pour tout le pays. PAP Jazz n’a rien perdu de son originalité, de sa diversité et sa qualité dans le choix des artistes, ni son sens pratique avec les ateliers et afters pour ceux qui veulent en apprendre toujours plus et les éternels mélomanes insatiables ; surtout quand on sait que le Cap, regorge de musiciens à chaque coin de rue. 

La programmation qui tiendra du vendredi 20 au dimanche 22 janvier 2023, offre un week-end de jazz au Cap-Haitien, haut en couleur, TOTALEMENT GRATUITE. ON débutera avec les ateliers en matinée, les projections à partir de 14 h et les performances dès 18 h sur le Boulevard, près de Lakay Bar Restaurant. Cette année, le festival reçoit des artistes en provenance de 9 pays différents : USA, Canada, France, Espagne, Mexique, Suisse, Cuba, République Dominicaine et Haïti. Le Cap se fait joliment représenter par ses jeunes talents pour les after hours : Friends Band et Jazzy Star 262, et Pay Kawòt : rara très connu et apprécié de la communauté sera la tous les jours pour mettre l’ambiance. Naturellement, nous retrouvons des habitués du festival et des grands noms dans le jazz tels que : Aaron Goldberg et son trio We are, Martin Auguste ; de jeunes talents au futur prometteur tels que Maria Toro, Ingrid Beaujean, Alfredo Rodriguez Trio, Amazan Audoine, Neidge, Amin Rodriguez ; à cela, s’ajoutent les valeurs sures Damien Schmitt trio, Gerald Kebreau, Joel & Mushy Widmaier et l’extraordinaire Phyllisia Ross. 

Le seul événement payant du festival mettra en vedette des noms et visages que le Cap connaît bien puisqu’il les a vu naître, grandir et mûrir. C’est l’inusable GWO LOBO (Manito – Paul Beaubrun – Kolo – Ti Tanbou – Kabysh) qui clôturera cet événement de grande envergure en featuring d’Amin Rodriguez et d’ Amazan Audoine au Fort Saint Joseph, le dimanche 22 janvier 2023 à 40 $. Le public est prié de retirer leurs tickets auprès de l’Hostellerie du Roi Christophe et de Cap Deli. La réalisation de ce festival au Cap-Haitien démontre une fois de plus qu’une autre Haïti est possible, pour paraphraser les organisateurs. L’exergue est mis aussi sur la nécessité impérieuse de changer le narratif sur Haïti, tout en combattant sans relâche au quotidien pour améliorer la qualité de vie chez nous, sur la terre de nos ancêtres, en Haïti. 

La ville est encore en émoi pour la tenue du festival en son fief, les institutions locales se mettent au diapason pour l’occasion et garantir une expérience du Cap à nulle autre pareille. Nous souhaitons un bon festival à tous et mettons notre cœur à l’ouvrage pour une grande réussite de Pap Jazz au Cap.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s