FORT SAINT JOSEPH, NOUVEAU JOYAU DE LA VILLE DU CAP-HAITIEN

Deux années depuis que l’ISPAN, l’OGDNH, La Mairie du Cap-Haitien, Haiti Sailing Cup avec l’assistance du Ministère du Tourisme ont entamé les travaux de restauration du Fort qui était à l’abandon depuis plusieurs années. Le fort est entièrement restauré et est désormais ouvert au grand public pour les visites et événements d’envergure.

Sous l’impulsion de Patrick BELIARD avec la supervision de l’ingénieur Neat ACHILLE : directeur départemental de l’ISPAN ; les travaux ont été lancés depuis le premier trimestre 2021. L’ensemble de ces derniers devrait se terminer et être prêt pour une inauguration en août 2022 pour la fête patronale de la ville du Cap-Haïtien. C’était sans compter sur la mort inattendue du feu président Jovenel Moise et les nombreuses turbulences de l’époque qui ont nettement refroidi les ardeurs et bloqué la plupart des travaux. Ils ont repris dans le courant de 2022 et sont fin prêt pour la grande inauguration qui devrait se faire en date du 6 août prochain.

Construit en 1748, par les Français, le Fort saint Joseph fait partie de la quarantaine de fortifications militaires construites tout le long de la cote en partant de Caracol jusqu’à Labadie. Déjà, il se situe entre Fort Picolet et Fort Magny sur la route de Rival. C’est un vrai petit bijou colonial, qui est perché sur la route de Rival entre la montagne et la Mer. Son allure rappelle la Citadelle La Ferrière dominant le Bonnet à l’Évêque. Cette fortification avait la mission impérieuse de protéger les rives de Saint-Domingue contre les navires hostiles à la France et à ses intérêts. Tout ce qui se trouvait dans la rade du Cap-Haïtien, était exposé à la douzaine de canons de Fort Saint Joseph, ou devait s’expliquer avec Fort Magny ou Fort Picolet en cas d’attaque.

Hier protecteur de la côte, aujourd’hui charme d’un environnement en quête de renouvellement. La transformation est grande ; pourtant, c’est un patrimoine qui a été revalorisé au mieux des possibilités pour en faire un espace d’expression culturel. Il est vrai que ce dernier mélange un passé haut en couleur à un présent dont le blason doit être redoré. Ce nouvel espace offre des perspectives intéressantes pour toute sorte d’événement. Un nouveau joyau mis au goût du jour, qui rehausse une fois encore la qualité et la grandeur de cette région d’Haïti.

Pour Neat ACHILLE, qui a réalisé les plans de la rénovation, c’est tout un travail qui doit être fait autour de la restauration des patrimoines bâties, plus précisément tout ce qui rentre dans le cadre de la revalorisation fortifications militaires qui longent les côtes en général. Ce n’est qu’un début, il y a d’autres sites historiques qui nécessitent un travail similaire par exemple Barrière Bouteille à l’entrée sud de la ville du Cap-Haitien, ainsi que Vertières ; sur la même lignée, il y a le Fort Picolet, pour lequel un passage devrait être créé pour exploiter le patrimoine dans de meilleures proportions. Cette liste est loin d’être exhaustive.

Désormais, le Cap possède un nouvel attrait pour les touristes internationaux tant que nationaux. Il est vrai aussi que beaucoup de locaux prendront plaisir à redécouvrir cet espace pour ceux qui le connaissent déjà. Quant aux autres, il vaudra la peine de grimper le long de la route de Rival pour faire connaissance avec cette petite merveille juste à quelques minutes du Centre-ville historique.

Alendy ALMONOR

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s