Entretien avec l’ambassadeur du Canada en Haïti au Cap-Haitien

Le Cap-Haitien a reçu du vendredi 26 au mardi 29 mars 2021, la visite de Stuart Savage : ambassadeur du canada en Haïti. Il a profité de son bref passage dans le département pour répondre à quelques questions rapidement pour le bonheur des nombreux curieux de notre communauté.

Mission, bilan, visa, bourses d’études, coopération sont parmi les éléments qui étaient à l’ordre du jour pour cet entrevue. 5 questions par et pour SAKAPFET OKAP et 5 autres posées par le public, en tout une série de dix questions que monsieur Stuart Savage a pris le temps de répondre avec entrain.


1. Pourquoi cette tournée au Cap-Haitien!? Dans quels objectifs spécifiques!?
SS : Les objectifs sont nombreux : la visite a permis de visiter le Cap à Ouanaminthe, couvrant l’exploration du patrimoine culturel, et la compréhension des liens culturels et commerciaux profonds entre le Canada et le Nord d’Haïti. Ce fut l’occasion d’apprendre comment la conjoncture affecte le Nord, d’explorer des questions d’une grande importance pour le Canada, le renforcement de la gouvernance et l’état de droit; l’amélioration de la qualité de vie des populations les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles; ainsi que la croissance au service de tous.

2. Au vue de la politique de décentralisation prônée pour Haïti, est-ce que votre ambassade projette de placer un service déconcentré dans le Nord?
SS : Une partie importante de l’aide du Canada aux efforts de gouvernance en Haïti est liée ou représente un appui direct aux efforts de décentralisations, notamment via notre projet AGLDT (Le projet d’appui à la gouvernance locale et au développement territorial), dont nous avons pu entendre parler par les représentants politiques, la chambre de commerce et les organisations de la société civile pendant notre séjour à Ouanaminthe. Il est à espérer que les efforts déployés grâce au soutien du Canada fourniront des stratégies et des méthodes qui seront utilisées par les institutions haïtiennes et appliquées au profit de tous les Haïtiens.

3. Quel est le bilan de votre mission en Haïti, en termes de coopération économique sociale et culturelle !?
SS : Bien que la visite fût brève et qu’elle n’a donné qu’un aperçu de ce que le nord et le nord-est ont à offrir, nous en sommes repartis avec une plus grande appréciation de tout ce qui offre le Nord. Une visite de la citadelle qui est à bien des égards plus impressionnante que ce que l’on peut imaginer ou comprendre à travers des articles et des photos.
Le dimanche a été l’occasion de faire une petite promenade dans le centre-ville, de visiter la cathédrale Notre-Dame, de se rendre compte de la richesse du patrimoine architectural du Cap et en particulier des efforts déployés par les habitants pour le protéger et le restituer. La vue depuis le Collège Notre Dame était particulièrement époustouflante. Un bonus des plus agréables a été d’apprendre un autre lien entre le Cap et le Canada à travers l’école et nous n’avons même pas vu le Parc Naturel Jacques Lajoie, une des nombreuses choses qui exigeront une autre visite.
Une visite du port a permis d’apprécier le potentiel et de saisir la vision future du port et le rôle qu’il peut jouer dans le développement futur non seulement de la ville de Cap mais aussi de tout le nord du pays. Ceci s’est ajouté à une visite au nouveau marché frontalier à Ouanaminthe qui montre comment les infrastructures économiques ce construit et développe vers un bénéfice future pour la zone. Ces tours, accompagnée des membres des chambre de commerces du Nord et du Nord-Est et d’autres haut cadres a donné un survol non-seulement les obstacles mais aussi le potentiel qui n’attend que les conditions stables nécessaires pour l’épanouissement de la région.
La coopération canadienne dans les Départements du Nord et du Nord-Est est diverse et engagée dans plusieurs secteurs, par exemple pour la formation de sages-femmes, la protection des femmes et des enfants à la zone frontalière, un appui à la PNH et la POLIFRONT, le renforcement d e la gouvernance locale, et l’accompagnement des organisations féminines et féministes qui luttent pour l’égalité des genres et les droits des femmes et des filles. Bien que ma visite ne m’a pas permis de visiter tous nos projets et partenaires, mon passage dans la zone m’a permis de mieux comprendre les enjeux et les opportunités de développement.

4. Qu’est-ce que les gens du Cap-Haitien et de la communauté du Nord peuvent espérer d’une telle visite!?
SS : La mission est née d’un désir de découvrir le Nord et de comprendre le lien profond entre les Capois et le Canada. L’opportunité offert par SaKapFetOkap de recevoir des questions du public nous a offert une opportunité de partager des informations pertinentes.
Ressource :
VISA :
Le Canada a une approche commune des demandes de visa pour tous les pays. Par conséquent, notre procédure est rigide et procédurale mais assure un traitement équitable aux citoyens de tous pays.
Compte tenu des liens étroits qui existent entre Haïti et le Canada, nous disposons toutefois d’un bureau spécialisé à Port-au-Prince qui aide à traiter les demandes de visa en Haïti.
https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/contactez-ircc/bureaux/bureaux-internationaux-visas/port-prince.html
Bourse :
Le Canada offre plusieurs bourses disponibles y compris de nombreuses possibilités offertes aux haïtiens en tant que citoyen.ne d’un pays du CARICOM.
https://www.educanada.ca/scholarships-bourses/non_can/index.aspx?lang=fra
et pour plus d’information sur les opportunités d’éducation au Canada
https://www.canadainternational.gc.ca/haiti/study-etudie/index.aspx?lang=fra
La page de l’ambassade :
https://www.canadainternational.gc.ca/haiti/index.aspx?lang=fra

5. Quel bilan pouvez-vous dresser de votre visite au Cap-Haitien!?
SS : Le Cap-Haïtien offre tellement de choses, mais surtout, la chaleur et l’enthousiasme des Capois ont rendu le voyage mémorable et fort agréable malgré un agenda chargé. En quittant pour retourner à Port-au-Prince, nous pensons déjà à tous les endroits à visiter et les personnes à rencontrer lors d’une prochaine visite. Je garde avec moi un souvenir précieux de la richesse de l’histoire et de la culture du Nord et j’ai hâte de revenir bientôt.
Dans l’espoir que cette visite permettra de développer de multiples autres rapports fructueux entre le Cap et le Canada pour offrir plus d’opportunités de collaboration entre les deux communautés.


Propos recueillis par Alendy Almonor

Photo : Ol

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s