Le Cap honore John Bern Thomas

Des jeunes musiciens organisent un événement singulier pour rendre hommage à au très talentueux musicien de jazz: Jhon Bern Thomas; ce 26 mars 2021 au Cap-Haitien.

23 ans de carrière, des dizaines de festivals internationaux, des centaines de concert à travers le pays, une pléthore de collaborations les unes plus fructueuses que les autres: la légende John Bern Thomas est dans nos murs. Sous l’initiative du Nannley Duverly Quartet, multiples artistes et musiciens rendront un vibrant hommage à John Bern Thomas, incluant son programme Jazz ToupaTou. Avant même d’aller plus loin, il est crucial de faire connaissance avec ce personnage qui vient rendre visite aux Capois en cette fin de semaine.

Ayant appris ses premières bases avec son père lui même batteur, John Bern finira par faire ses armes au cours de nombreuses expériences avec des artistes divers que ce soit en Haïti ou à l’étranger. Initié au jazz par des personnalités musicales importantes tels que: Boulo Valcourt, Joël et Mushy Widmaier, Ralph Boncy ou encore Mark Richard Mirrand.

Ses séjours en République Dominicaine, les États Unis, la Martinique, Europe, Vietnam, ou Surinam lui ont permis de peaufiner son art et aussi de travailler avec des artistes de renom et talentueux un peu partout. Aujourd’hui il est un pilier de la musique à tendance Jazz et performe souvent avec des artistes tels que : Beethova Obas, Émeline Michel, James Germain, Paul Beaubrun et nombreux autres encore pour le rayonnement de la culture et de la musique.

Il se définit comme un engagé pour ce pays et croit fermement au travail collaboratif. Mais depuis 2019 il s’est mis au service des jeunes musiciens locaux pour faciliter leur mise en valeur. Il se voit comme un artisan de paix et voit la musique comme un vecteur pour montrer que tout le monde a de la valeur: peut importe leurs origines et/ou conditions sociales.

John Bern a profité de son passage au Cap pour ramener Jazz ToupaTou: son programme pour favoriser la démocratisation de la culture, de la musique et en particulier le Jazz. C’est amener le Jazz aux couches défavorisées et aux villes reculées, car c’est un espace de partage de connaissances avant tout. Ce dernier a déjà tenu lieu à Jérémie, Cayes, JACMEL, Cité Soleil et maintenant Cap-Haitien. Dans le cadre de ce programme un atelier très interactif a été réalisé à l’Alliance Française du Cap avec près d’une vingtaine de jeunes musiciens. Tout cela autour de l’improvisation dans le Jazz, le solo et la musique comme un Business.

« Je connais John Bern depuis pas trop longtemps, mais j’ai tellement appris de lui en si peu de temps, son humilité, sa générosité et ce qu’il a réalisé durant son parcours est tout simplement extraordinaire » dixit Nannley Duverly jeune flûtiste passé de présentation au Cap-Haitien.

« Personnellement je ne crois pas être digne d’être honoré, raison pour laquelle j’ai refusé au départ de participer à un tel événement. Mais les organisateurs ont réussi à me convaincre en me disant qu’ils souhaitaient avant tout mettre la lumière sur un travail extraordinaire que réalise un jeune haïtien en Haïti et que mon histoire pouvait servir de modèle pour encourager chaque personne qui fait quelque chose de louable dans ce pays. Ceci est d’autant plus important quand il s’agit de jeunes alors que la situation est extrêmement critique et on ne sait jamais quand ni comment on peut apporter du réconfort à quelqu’un qui en a besoin » telle fut la réponse du batteur à la question pourquoi honorer John Bern Thomas!?

L’artiste promet un spectacle de qualité pour ce concert d’hommage qu’il prend très au cœur. John Bern et son groupe ont fait de la scène et de faire plaisir aux oreilles de leurs fans. Il est vrai aussi que des artistes tels que : Alexa Cherelus, Kabysh, Nannley Duverly Quartet et quelques autres musiciens du Cap, seront de la partie pour charmer le public ce 26 mars à GWÒG à compter de 7h du soir.

La star de la soirée n’a pas cessé de clamer son amour pour la ville et a déjà hâte d’y revenir le plus vite que possible pour une nouvelle aventure sans égale. A ce rythme là devrait-on s’inquiéter de revoir John Bern et son groupe trop souvent au Cap? Est ce la porte ouverte pour un renouveau du public de Jazz du Cap!? Quand on sait que les festivals et et concerts de jazz ne font pas long feu au Cap ces dernières années. Et que l’on compte depuis peu plusieurs nouveaux groupes de jazz!? Dans tous les cas cela ne saurait déplaire aux nombreux amants du jazz d’ici.

Alendy Almonor

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s