SOS PLANÈTE PANIQUE!

Répandu telle une trainée de poudre le Corona Virus (COVID-19) fait sensation dans les medias, créant panique et désarroi partout à travers le monde, je vous invite à découvrir avec moi ce qu’il en est mais aussi à se demander a quel point doit-on s’en inquiéter et de quoi d’autres devrait-on s’inquiéter?

Le Corona Virus (COVID-19) depuis son apparition en novembre 2019 à Wuhan en Chine, s’est propagée partout à travers le monde. Le 11 mars 2020, l’OMS a classé la maladie comme une nouvelle pandémie frappant l’humanité. Depuis lors on ne cesse d’entendre un peu partout les mots : corona virus, épidémie et pandémie qui reviennent dans toutes les conversations.

Une épidémie (du grec épi = au dessus et démos = peuple) est l’apparition et la propagation d’une maladie infectieuse contagieuse en un même temps et en un même endroit un grand nombre de personnes, dans le cas des animaux on parle d’épizootie et pour les plantes on parle d’épiphytie. Contrairement à l’épidémie ; une pandémie (du grec pan=tous et démos=peuple) est une maladie qui touche de nombreuses personnes à plusieurs endroits différents du monde en même temps.

Pourquoi parler de pandémie pour le COVID-19 ? Les raisons sont plutôt simples les derniers chiffres de l’OMS sur le virus sont clairs: 372 757 cas confirmés, 16 231 décès et 185 pays du monde touché par ce fléau. Ces chiffres ne cessent d’augmenter chaque jour qui passe et crée beaucoup de panique dans le monde actuellement. Cependant l’humanité n’en est pas à sa première, faisons donc ensemble un peu d’histoire des épidémies et pandémies.

J’ai fouillé un peu partout et je suis tombé sur ce document : World Health Organization, Managing epidemics: key facts about major deadly diseases, World Health Organization, paru en 2018.
Dans ce que j’ai compris je ne vais pas notifier toutes les grandes pandémies de l’histoire mais plutôt on va rapidement voir ensemble les principales qui ont marquées le monde :
– la Peste noire appelée grande peste de l’Europe de 1347 à 1353 (25 à 34 millions de morts soit 40% de la population mondiale) ;
– la grippe espagnole de 1917-1920 fit entre 80 et 100 millions de morts la plus meurtrière de toutes sur un laps de temps aussi court.
– la variole ou petite vérole qui au XXe fit entre 300 et 500 millions de morts à travers le monde, elle a été complètement éradiquée par l’OMS en 1979.
– le Virus de l’Immunodéficience Acquise (SIDA) qui en 2018 comptait déjà 36 millions de morts et qui sévit encore.
En découvrant ces chiffres j’ai compris principalement deux choses : d’abord que le COVID 19 est loin d’être aussi nocif que l’on prétend, au vu de la panique collective présent dans nos communautés mais surtout qu’il n’y a énormément d’informations majoritairement fausse sur le COVID-19 qui traumatise la population bien plus que la maladie elle-même. Ils sont nombreux les nouveaux journalistes-bloggeurs qui s’improvisent médecins, virologues, épidémiologistes, auxiliaire de santé, statisticiens et théoriciens du complot à fournir mille et une informations diverses et incohérentes a l’ensemble de la population.

Selon le rapport de l’OMS sur les causes des décès en 2018, plus de 68% des décès sont causés par des maladies non transmissibles ; c’est-à-dire des maladies non infectieuses ou contagieuses à base d’un virus ou d’une bactérie. Les maladies cardiovasculaires cumulent en tête de ce classement avec 14% des décès à travers le monde. Le cancer actuellement tue 8 millions de personnes chaque année, avec 12 millions de nouveaux cas par année. La tuberculose en est à 2 millions par an ainsi que la pneumonie. Il faut tout de même notifier que l’Ébola par exemple est toujours actif et à un taux de mortalité de 90%.
Autant de faits qui démontrent que le COVID-19 est certes une réalité concrète à prendre très au sérieux, en respectant les consignes données par les autorités en ce sens, mais pas vraiment de quoi à devenir paranoïaque, encore moins de parler de fin du monde. Il faut cependant agir de manière intelligente en évitant toute forme de panique qui ne conduirait qu’à une aggravation de la situation.

Ceci est d’autant plus réel quand on sait que depuis le début d’année, il se passe des choses étranges ou extraordinaires si vous voulez un peu partout à travers le monde, pointons ainsi d’autres réalités pour ce premier trimestre de 2020 :

– Des feux de forets pendant des semaines en Australie qui marque la dure réalité des changements climatiques qui nous frappe de plein fouet n’a pas eu tout ce mérite.
– Des milliards de sauterelles envahissent le Yémen et les pays d’Afrique de l’Est qui ravage les récoltes en cette période de trouble saisonnier, tous ces pays n’auront plus rien à manger.
– Des milliers de chauve-souris qui suite aux incendies de janvier n’ont plus d’habitat naturel et qui envahissent l’Australie à la recherche d’abri et de nourriture délogeant les habitants de ces villes.
– La tempête a frappé l’Égypte et les pays du Sham : un fait plutôt rare, une tempête de sable a fait ravage dans ces zones bloquant ainsi pratiquement le fonctionnement de ces endroits.
– Des vents violents qui arrachent les arbres ont frappé la Palestine, la Jordanie et la Syrie
– Des milliers des singes envahissent les rues de la Thaïlande à la recherche de nourriture et se battent carrément en plein centre ville créant une panique générale dans toute la ville.

Toutes ces informations importantes, sur ce qui se passe autour de nous sont noyées dans la machine médiatique autour du Corona Virus (COVID-19). Tout comme depuis pas mal de temps on oublie que la famine tue plusieurs millions de personnes chaque année, que la planète se meure, que nous en avons assez des partie de cache-cache politiques des grandes puissances.

Nombreux sont les pays à fermer leurs frontières et à mettre leurs populations en confinement stricte, ce qui est bien pour bloquer la propagation du virus mais les conséquences de ces actions sont extrêmement lourdes dans les pays du Sud où la famine continue de tuer beaucoup plus de monde car COVID-19 tue entre 2 et 5% des personnes infectés. Pire encore quand on sait que depuis le début de 2020 le cancer, le rhume, le paludisme, l’alcool, fumer, le VIH et même le suicide a causé au moins 28 fois plus de morts. Néanmoins attendons la suite en respectant les mesures préventives contre le Corona Virus (COVID-19) pour gardez vos proches et vous à l’abri : RESTEZ CHEZ VOUS.

A ce stade, il faut se poser les bonnes questions : le COVID-19 un vrai danger ? Un jeu politico-économique ? Comment sera le monde au lendemain du Corona Virus ? Est-ce que Mère Nature serait en train de nous punir pour nos gaspillages et pollutions ? Devrions-nous attendre à d’autres faits de ce genre ? Que peuvent bien vouloir dire tous ces événements ?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s